on entend. après on; n apostrophe ou pas

on ou on n’ ? Règles de base de l’orthographe – N°37

24 septembre 2018 - ,

On entend, ou on n’entend pas ? Il faut s’entendre !

Cela n’a l’air de rien, cette petite subtilité bloque la plume en l’air, ou le doigt au-dessus du clavier ! Alors, un « n apostrophe » ou pas ?

Pas de « n apostrophe »

On entend le bruit du vent. On ira très bientôt. On ouvre la porte. On allume la lumière.
Oui, d’accord, on a vraiment l’impression que la liaison entre le sujet « on » et le verbe (qui commence par une voyelle) se matérialise par un « n apostrophe ». Et bien non !
Comment en être certain ?
Il suffit de mettre le verbe à une autre personne et, pouf; l’impression disparaît.
Nous entendons le bruit du vent. Nous irons très bientôt. Nous ouvrons la porte. Nous allumons la lumière.
On peut aussi changer le sujet:
Il entend le bruit du vent. Nous irons très bientôt. Vous ouvrez la porte. Elle alluma la lumière.
Dans les deux cas, aucune négation ! Le «n apostrophe» fantôme qui nous tourmentait à disparu !

Avec un « n apostrophe »

Mais, attention, ce n’est pas une raison pour l’oublier carrément quand il devrait être là !
Quand doit-il être là ?
Et bien, tout simplement, quand il fait partie d’un ensemble indiquant une négation, ou une restriction (ne…pas, ne…peu, ne…jamais, ne…guère, ne…plus…).
On n’entend pas le bruit du vent. On n’ira jamais. On n’ouvre plus cette porte. Nous n’allumons guère la lumière.

Petit conseil…

Je vous propose un petit conseil littéraire, qui aura le double mérite d’améliorer la qualité de vos écrits, tout en supprimant totalement le doute qui s’installe à propos de la présence, ou non, d’un « n apostrophe » après « on ».
Ce conseil est simple : supprimez le « on » !
Comme son nom l’indique, « on » est indéfini, autrement dit flou, vague…
Et quand celui qui écrit en abuse, il produit des textes qui, eux aussi, risquent fort d’être flous, vagues…
Dans la plupart des cas, il est possible de le remplacer par le véritable sujet…
Le promeneur entend le bruit du vent. Toute la famille ira très bientôt chez le docteur. Le client ouvre la porte. Le guide allume la lumière.
Évidemment, dans l’exemple ci-dessus, nous avons pris des sujets au hasard. À vous d’indiquer celui que vous voulez précisément désigner, pour le mettre à la place de ce « on » si peu précis !

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *