ma m'a ton t'ont

Comment différencier ma ou m’a ? Mon ou m’ont… (N°14)

13 mars 2017 - , ,
Les 40 règles de base de l’orthographe (N°14)

ma ? m’a ? Mama mia !

Ma ou m’a ? La question doit se poser bien souvent, car de très nombreuses personnes se tournent vers les moteurs de recherche pour tenter d’y trouver réponse. La preuve, le mot « ma » est tapé… 74 000 fois par mois ! Incroyable (mais vrai !).

Ma ou m’a : orthographe et définition ?

Allons-y, parlons un peu comme dans les livres de grammaire…

« Ma » est un « déterminant possessif ». On le trouve devant un nom féminin et singulier.
Ma voiture. Ma soupe. Ma poupée…

« M’a » est constitué d’un pronom personnel (m apostrophe, mis pour moi), accompagné du verbe avoir conjugué à l’indicatif présent et à la 3e personne du singulier.
Il m’a donné un fruit. Elle m’a accompagné. On m’a dit cela…

(Attention : on peut aussi avoir la version « m’as », constitué d’un pronom personnel (m apostrophe, mis pour moi), accompagné du verbe avoir conjugué à l’indicatif présent et à la 2e personne du singulier. Tu m’as donné un fruit, tu m’as accompagné, et tu m’as dit cela)

…et les autres : mon et m’ont / ton et t’ont… ?

On peut donner les mêmes explications pour les autres, mon, m’on, m’ont, ton, t’on, t’ont, etc…

Comment mieux choisir l’orthographe de Ma et M’a ?

Ceci dit, si cela vous semble aussi aride qu’une grammaire, et peu mémorisable, jetez donc un coup d’oeil sur la fable « Taratata », c’est plus souriant !
« Taratata ! ». Oui, c’est vrai, cette imitation de trompette est plus joyeuse que la règle d’orthographe exposée ci-dessus… et c’est à partir de cette imitation de trompette que l’on va distinguer «t’a », «ta », « m’a », « ma »… avec tous les tontons ! Allez, « Taratata » !

________________________________________________________________

Petit clin d’œil pour sourire, et compléter…

Cet article ne serait pas complet sans un petit tour vers les homophones (ça se dit pareil, mais ça veut dire autre chose) du mot principal qui nous occupe : ma.

ma ou m'a le mas de ma soeur

Le mas de ma sœur m’a séduit !

D’abord, je vous propose « mas », que les parisiens prononcent « masse », mais que les provençaux, du côté de la Camargue, prononcent « ma ». Il s’agit de leur maison, presque toujours blanche.
Ensuite, nous allons trouver « mât », pièce essentielle d’un bateau à voile. À noter que, au sommet de ce mât, on trouve un accent circonflexe, contrairement à l’adjectif « mat », le contraire de brillant.
Et, bien sûr, tout ceci va nous donner la phrase suivante :
ma sœur m’a invité à passer quelques jours dans son mas de Provence, pour réparer le mât de son bateau, et le repeindre en noir mat, entre deux promenades à cheval dans la Camargue.

( Les 40 règles d’orthographe de base : retour au sommaire général )

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *