orthographe des faux amis tort ou tord

Tort ou tord ? – Orthographe

16 avril 2018 - , ,

Comment écrire tort ou tord ?

C’est un grand classique des fautes d’orthographe !

Le sens et l’orthographe de tort

L’orthographe…

On a tort… quand on a pas raison !

Pour ce qui est de l’orthographe, se souvenir du jeu de mots particulièrement hilarant qui se transmet depuis des générations, selon lequel il ne faut pas avoir tort, car le tort… tue ! Tortue ! Et hop, vous n’hésiterez plus jamais sur la présence du fameux « t » au bout de ce fameux mot !

et le sens…

J’ai tort… là, le sens est limpide !
Mais ce mot peut être également utilisé dans certaines expressions.
Par exemple, « il a tout fait pour le mettre dans son tort », c’est-à-dire pour le placer dans une situation telle que, quoi qu’il fasse, il semble avoir tort.
Autre expression : « il a tous les torts », ce qui signifie que, à propos d’une action quelconque, cette personne à tort parce qu’elle ne devait pas l’effectuer, ou que ce n’était pas le moment ou pas le bon endroit, pas la bonne façon de faire, et, en plus, le tout à la fois !
On a également « mettre quelqu’un dans son tort », c’est-à-dire manœuvraient de telle façon la personne en question se retrouve en mauvaise situation.

Il existe un autre sens à ce mot, à savoir dommage, dégât, lésion.
Par exemple : les inondations ont fait grand tort à la région.
Et dans la fameuse chanson de Boris Vian « on est pas là pour… » on va trouver que le fait de ne pas assister au défilé, « cela ferait du tort à la république ! »

Les cousins de tort :

Désavantage, faute, défaut, dommage, atteinte, préjudice, dégâts, etc.…

Citations :

« Tu prends ton tonnerre au lieu de répondre, dit Menippe à Jupiter tu as donc tort » (Voltaire)
« il n’y a rien de dire franchement. j’ai tort. » (Fénelon)
« On a toujours tort d’essayer d’avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu’ils n’ont pas tort ! » (Raymond Devos)

Le sens et l’orthographe de tord

Là, c’est simple, il s’agit du verbe tordre… je tords, tu tords, il ou elle tord, etc…. Et, évidemment, Il tord, et, après, c’est tout tordu, avec un « D » !

Les cousins de tord :

Ce mot peut être utilisé comme adjectif : un arbre tord est un arbre les vents, ou sa nature, ont tordu, ceci au sens propre, et, au sens figuré, on dira de quelqu’un un peu fourbe, un peu calculateur, qu’il a un caractère tord.
Comme verbe, il tord, on ne trouvera guère comme cousin que « Il tortille », il coude, il plie…
Mais ce verbe, on va aussi le trouver dans l’expression avoir tord, et comme cela signifie ne pas avoir raison, tort et tord, en l’occurrence, se rapprochent un peu ! Et ce n’est pas pour autant qu’il faut, à tord, les confondre !

Citations :

« Avoir raison trop tôt, c’est souvent avoir tord » (J-1-M)
« Ceux qui sont absents, ou restent silencieux, ont toujours tord » (Bernard Tapie)

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *