apprendre l'orthographe faux amis

La différence entre air, aire, ère, erre et hère – Orthographe

28 mars 2018 - ,

Les homophones de air : air, aire, ère, erre et hère

Quelle est la différence entre air, aire, ère, erre et hère ?

J’ai l’air d’un pauvre hère, échoué sur cette aire déserte, en cette ère d’indifférence, comme un bateau abandonné achevant de courir sur son erre…

Air aire ère erre hère ! N’ayez pas l’air pantois ! Oui, vous être devant une belle brochette de faux amis, et en apprendre l’orthographe (et le sens !) vous fera entrer dans une ère de considération respectueuse !

Alors, toujours avec le sourire, allons-y !

L’orthographe de air

Air aire ère erre hère ! Commençons par le premier.
Trois petites lettres, mine de rien, et pourtant plusieurs sens !
L’air, au sens propre, tout le monde connaît, c’est celui que l’on respire. À la montagne, on a du bon air !
Il y a aussi un sens figuré : l’allure que l’on a, l’impression que l’on a de quelqu’un, ou de quelque chose, ou, dans l’autre sens, l’impression que l’on donne.
Tu as l’air fâché. Il a un drôle d’air. Tout ceci a l’air louche. Cet endroit a l’air inquiétant. Tu te donnes un air courageux.
Enfin, Il a aussi un sens… musical ! Un petit air joyeux. Le grand air de la Traviata.

Citations :

« Certains ont l’air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts » (Coluche)
« Si le singe du zoo a cet air préoccupé, c’est parce qu’il se demande s’il est le frère de son gardien ou le gardien de son frère » (Evan Esar)

Les cousins de air :

Atmosphère, oxygène, éther, bouffée, attitude, apparence, caractère, hymne, refrain, musique

L’orthographe de aire

Air aire ère erre hère ! Attaquons-nous maintenant au second.
L’aire, c’est la surface. Précisément, elle dépend d’un calcul : l’aire d’un rectangle, c’est la longueur multipliée par la largeur.
Mais elle peut aussi désigner un lieu physique : je me suis arrêté sur l’aire de repos.
Ou encore un lieu virtuel : le Blog Orthographique est une véritable aire de jeux à propos de l’orthographe !

Citation :

« L’aigle bâtit son aire à la cime des rochers pour y voir plus loin » (Alexandre Dumas)

Les cousins de aire :

Espace, domaine, terrain, place, surface, zone…

L’orthographe de ère

Air aire ère erre hère !  Allons-y pour le troisième !
Là, on part dans les vastes profondeurs du temps ! Une ère, c’est une période, mais on utilise ce mot, généralement, pour désigner une longue, une très longue période !
C’était au milieu de l’ère glaciaire.
Une catastrophe est venue interrompre l’ère des dinosaures.

Citations :

« À l’ère numérique, la vie privée doit être une priorité » (Al Gore)

« Dans cet ère, où tout n’est que spécialisation, un médecin sur cinq que vous consulterez vous renverra vers un autre médecin » (Jeff Rovin)

Les cousins de ère :

Période, cycle, âge, siècle…

L’orthographe de erre

Air aire ère erre hère ! Courage, nous voici au quatrième !
Là, à première vue, c’est facile… le mot erre, a priori, ne s’utilise guère que dans la marine, pour désigner la vitesse d’un bateau quand il n’est plus propulsé, c’est-à-dire quand on a coupé le moteur, ou rentré les voiles.
En fonction de la vitesse qu’il avait au moment où l’on a coupé la propulsion, de son poids, des conditions, cette vitesse va diminuer plus ou moins lentement, et le bateau va donc effectuer encore une certaine distance. On va dire qu’il court sur son erre.

Mais n’oublions pas l’indicatif du verbe errer ! J’erre, il erre…

Citation :

« Le bonheur de l’impie est toujours agité, Il erre à la merci de sa propre inconstance » (Racine)

Les cousins de erre :

lancée, allure, marche

L’orthographe de hère

Air aire ère erre hère ! Allez hop, le cinquième et dernier !
Alors lui, pour simplifier, il a deux sens très différents !
Le premier, qui vient du vieux français haire, qui signifie malheureux, est appliqué à un homme misérable : un pauvre hère.
Et le second, sans aucun rapport, qui vient du néerlandais hert, serf, désigne un petit faon mâle de six mois à un an !

Citations :

« Un villageois, un hère, un pauvre diable » (La Fontaine)
« je plains le pauvre hère, sachant ce qui se passe » (Molière)

Les cousins de hère :

Homme, misérable, type, ou bien sert, daguet…

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *