orthographe faux amis appas ou appât

appas ou appât ? Orthographe et sens des faux amis.

17 mai 2018 - ,

Appas ou appât… L’appât est si attirant qu’il ne pourra résister aux appas de la victoire !

Appas, sens et orthographe.

Appas… Pour ce qui est de l’orthographe, on notera bien sûr les deux « P ». Et il y a un « S » à la fin. Mais pourquoi, au fait ? Parce que c’est un pluriel ? Oui. Et le pluriel de quoi ? Nous verrons cela plus tard… Et d’ailleurs, nous verrons du même coup pourquoi appas est toujours au pluriel…

Le sens est très clair. On va employer appas pour signifier quelque chose qui attire par sa beauté, entre autres, qui séduit.
On l’utilise principalement pour parler des beautés d’une femme. Mais, on l’utilise également pour désigner les beautés d’un lieu, où les attraits d’une situation.

Citations.

Et déjà leurs appas ont un charme si fort…,  (Malherbe)
Vous pourrez dire encor les charmes, les attraits, Les appas, (La Fontaine)
Si pour vous la retraite avait quelques appas,  (Molière)
Seigneur, ainsi qu’à vous la liberté m’est chère ; Quoique né sous un roi, j’en goûte les appas (Voltaire)

Les cousins.

Charme, beauté, attraits, grâce, séduction, agrément…

Appât, sens et orthographe.

Quand on sait que le verbe correspondant à ce mot est appâter, on comprend à la fois son sens, et pourquoi il se termine par un « T » !
Bref, un appât est destiné à appâter c’est-à-dire à attirer, et à attirer généralement dans un piège !
En pêche à la ligne, appâter signifie jeter dans l’eau des petites boules de produits destinés à faire venir les poissons devant le pêcheur.
Pour attraper la souris, on va mettre un petit morceau de fromage pour la faire venir dans le piège.
Tout ceci est très concret !
Mais le mot peut être également utilisé au sens figuré. On parlera alors, par exemple, de l’appât du gain, de l’appât de la fortune facile, de l’appât de l’aventure, etc.

Citations.

Certains sont rongés par l’appât du gain et d’autres par l’appât du pain. (Marcopolo)
« L’appât du gain ne représentera jamais la motivation principale du chercheur » ‘Pierre Joliot-Curie).
Amusez les rois par des songes, Flattez-les, payez-les d’agréables mensonges, Quelque indignation dont leur cœur soit rempli, Ils goberont l’appât, vous serez leur ami, (La Fontaine)
« Les spectacles, les dons, invincibles appâts… » (Racine)

Les cousins.

Tentation, attrait, leurre, séduction, charme

Et le pluriel ?

appât ou appasOn a vu que appas était toujours employé au pluriel. Mais pourquoi donc ?
Plongeons dans un ouvrage respecté, le Littré :
« Appas est le pluriel de appât. L’ancienne orthographe était appast ; au pluriel, appasts ou appas. La faute a été de faire de ce mot unique deux mots différents. De là toute sorte d’irrégularités qu’on trouve dans les auteurs ; d’abord la plus forte de toutes, qui est appas au singulier ».
Et là, surprise : Corneille lui-même tombe dans le piège, et emploie appas au singulier : Si jamais une flamme eut pour vous quelque appas,

 

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *