brevet des collèges fables et chansons

Le brevet des collèges, les fables et les chansons…

4 juillet 2021 - ,

le brevet des collèges, une institution…

Le brevet des collèges fait partie de notre patrimoine ! Aussi, le lundi 28 juin 2021, comme chaque année,les élèves de troisième ont donc courageusement affronté les épreuves du « diplôme national du brevet ». Et, parmi ces épreuves,il y a l’épreuve de français, dont la dictée fait partie. Et la dictée du brevet des collèges, elle aussi, c’est une institution !au point que, chaque année, elle est reprise et commentée par de nombreux journaux.

Évidemment, le « blog orthographique » ne pouvait pas passer à côté, d’autant plus que…

Chateaubriand et le «blog orthographique»

Cette année, la dictée du brevet de que des collèges, c’était un texte de Chateaubriand, extrait des « Mémoires d’outre-tombe ». Et force est de constater que ceux qui se seront amusés, tout au long de l’année, avec les fables et chansons sur l’orthographe ont grandement amélioré leurs capacités à réussir cette épreuve ! Une preuve ? La voici…

Le texte de la dictée du brevet des collèges 2021, les fables, et les chansons…

D’abord, voici le texte tel qu’il a été dicté :
« La nuit, je n’apercevais qu’un petit morceau du ciel et quelques étoiles. Lorsque la lune brillait et qu’elle s’abaissait à l’occident, j’en étais averti par ses rayons, qui venaient à mon lit au travers des carreaux losangés de la fenêtre. Des chouettes, voletant d’une tour à l’autre, passant et repassant entre la lune et moi, dessinaient sur mes rideaux l’ombre mobile de leurs ailes. Relégué dans l’endroit le plus désert, à l’ouverture des galeries, je ne perdais pas un murmure des ténèbres. Quelquefois, le vent semblait courir à pas légers ; quelquefois il laissait échapper des plaintes ; tout à coup, ma porte était ébranlée avec violence, les souterrains poussaient des mugissements, puis ces bruits expiraient pour recommencer encore ».

Et puis, voici le même texte, dans lequel j’ai simplement introduit les titres des fables et chansons correspondant à quelques-unes des difficultés orthographiques qu’il contient (et encore, je n’ai pas tout mis !) :

«La (choisir le bon la. Voir la fable « La, là, l’a, l’as… ») nuit, je n’apercevais (les verbes en aper. Voir la chanson « le petit chien ») qu’un petit morceau du ciel et quelques étoiles. Lorsque la lune brillait et qu’elle s’abaissait à (a ou à ? Avec ou sans accent ? Voir la fable « avec ou sans ») l’occident (les consonnes doubles. Voir la fable « abracadabra ») j’en étais averti par ses (les homophones de ses. Voir la fable « la baleine et le cachalot ») rayons, qui venaient à mon lit au travers des carreaux losangés de la fenêtre (Les accents graves, aigus ou circonflexes. Voir la fable « drôles de gens »). Des chouettes, voletant d’une tour à l’autre, passant et repassant entre la lune et moi, dessinaient sur mes rideaux l’ombre mobile de leurs (Accord de leur : singulier ou pluriel ? Voir la fable « à la bonne heure ») ailes. Relégué dans l’endroit le plus désert, à l’ouverture des galeries, je ne perdais pas un murmure des ténèbres. Quelquefois (Quelquefois, quelque fois, qu’elles que… et quelques autres ! Voir la fable « pauvres lutins »), le vent semblait courir à pas  légers (les mots finissant par -s. Voir la fable « la brebis et la souris ») ; quelquefois il laissait échapper des plaintes ; tout à coup, ma porte était ébranlée (Voyage au pays des accords du participe passé. Voir la chanson « prenons la route ») avec violence, les souterrains poussaient des mugissements (Le pluriel des noms. Voir la chanson « la Java plurielle »), puis ces bruits expiraient pour recommencer encore.»

C’est clair ! Ceux qui s’étaient amusés avec les fables, et qui avaient chanté les chansons… ils ont eu tout bon !

Allez… papier, crayon, et dictée ! (merci le HuffPost !)