mots finissant par le son o

Mots finissant par le son -o – Règles de base de l’orthographe – N°38

14 septembre 2018 - , ,

Oh la la ! Les mots finissant par le son -o peuvent s’écrire  « eau » « au », « aut », « aud », « aux », « o », « op », « ot » ou « os » !

Pas de règle ?

En fait, quand on regarde le nombre de terminaisons possibles pour les mots finissant par le son -o , on se dit qu’il n’y a pas de règle générale sur ce point. Et c’est vrai !
À partir de là, on peut se demander pourquoi consacrer un article à ce sujet dans la série « 40 règles de base de l’orthographe », si l’on indique, dès le départ, qu’il n’y a pas de règle. C’est vrai aussi !
Mais c’est un sujet qui entraîne tellement de fautes que cela vaut la peine d’essayer d’y voir un peu clair, ne serait-ce que pour indiquer, quand même, quelques pistes intéressantes…
Les mots finissant par le son -o constituent un ensemble confus, opaque, diversifié, mais ce n’est pas une raison pour abandonner ! Armons-nous d’une boussole, d’une lampe torche, et de beaucoup de patience, et allons-y !

Quelques pistes…

-eau

Déjà, pour commencer, on peut dire qu’un grand nombre de mots finissant par le son  -o se terminent par -eau. C’est le cas pour plus de 280 mots !
Un oiseau, perché sur un rameau chante au-dessus du ruisseau sur lequel aucun radeau ne peut passer. Un taureau, un petit veau et un perdreau viennent y boire.
Dans cette série, on trouve aussi des mots courants comme bandeau, bateau, berceau, drapeau, écriteau, jumeau, maquereau, marteau, panneau, réseau, terreau, troupeau…

-yau

Là, ce ne sont plus exactement des mots finissants par le son -o mais par un son assez proche : « io ». Dans ce cas, pas d’hésitation, on écrit « yau ». Il s’agit d’une petite catégorie, puisqu’il n’y en n’a que huit !
Ce boyau est gros comme un tuyau. Ce joyau est gros comme un noyau.
En voici déjà quatre, les plus courants !

-ot

Maintenant, une catégorie beaucoup plus importante, celle des mots avec « ot » à la fin. Il y en a un peu moins de 300.
Comment les repérer ?
Il n’y a pas de règle absolue, mais une petite astuce (qui ne marche pas à tous les coups !) consiste, soit à essayer de mettre le mot au féminin (idiot, idiote… dévot, dévote… vieillot, vieillotte), soit à vérifier s’il n’y a pas un verbe en « oter » qui irait avec le mot (asticot, asticoter… bachot, bachoter… clapot, clapoter… complot, comploter… massicot, massicoter… tricot, tricoter…), l’un justifiant le « ot » de l’autre !
Mais cela n’explique pas tout ! D’où l’intérêt de se construire quelques petites phrases pour mémoriser au mieux, même si ces phrases sont un peu bizarres car, en réalité, plus elles sont biscornues et farfelues, et plus on s’en souvient !
Le haricot, l’escargot, et l’abricot constituaient le plus clair de ses productions, qu’il livrait par pleins cageots, en chariot, en dépit des cahots, il n’hésitait pas non plus à prendre un canot pour livrer aux matelots qui regardaient par les hublots du paquebot !

Quelques autres…

Bien sûr, il y a d’autres terminaisons, qui ne peuvent que demander attention et mémoire…
Ce badaud au cœur d’artichaut fonce au galop sous le préau car il a vu un crapaud qui voulait faire un saut sur son dos… maintenant, il va prendre du repos en faisant cuire son repas sur un réchaud, protégé par les murs au fort taux de chaux… Oh, oh !

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *