aucun chacun

Aucun, Plus d’un, Moins de deux : curieuse arithmétique orthographique !

25 novembre 2016 - ,

Plus d’un…

Plus d’un, c’est au moins deux…
Et bien, pas de chance, le verbe qui suit est au singulier :
« plus d’un berger s’est fait manger par le loup ! »

Moins de deux…

Et moins de deux, cela ne peut être qu’un…
Et bien, pas de chance, le verbe qui suit est au pluriel :
« moins de deux bergers ont réussi à s’échapper ! »

Aucun…

Aucun, là, au moins, c’est clair !
C’est zéro, et le mot qui suit ne peut évidemment pas être au pluriel !
Heu… si !
« Aucuns incidents ne sont à déplorer »

Ah ! Le français est unique !
(ce qui le rend si singulier !)

Pour essayer de comprendre cette cascade de curiosités, autant sourire, avec « Aucuns soucis » !

Clin d’oeil : les mots au pluriel

Oui, c’est singulier, il y a des mots qui sont toujours au pluriel !
Par conséquent, ils expriment souvent une idée de quantité, de nombre.
Vous voulez quelques exemples ? Aucun problème !

Fiançailles, funérailles…

Ce jeune couple veut faire un fête pour annoncer qu’ils vont se fiancer… il y a de nombreuses choses à faire : dresser une liste d’invités, réaliser et expédier les invitations, prévoir une salle, le repas, etc… En conclusion, tout ceci finit par constituer un ensemble d’actions : les fiançailles.
Donc… toujours au pluriel !

Bien sûr, le raisonnement est le même concernant tout ce qui est à faire en cas de décès. Et là aussi, donc, le mot qui englobe toutes ces démarches est toujours au pluriel : les funérailles.
Et toute cette préparation aboutit à plusieurs cérémonies, religieuses, et civiles, qui constituent les obsèques.

Toujours au pluriel…

Enfin, c’est la même notion si l’on peut parler d’un ensemble d’argent, les fonds, d’un ensemble de pierres écroulées, les gravats, ou les décombres.
De même, pour payer quelqu’un, on va lui donner plusieurs euros qui vont constituer ses appointements, ou ses honoraires.
De quelqu’un qui se fait remarquer, en bien, ou en mal, à propos de ses activités, on peut dire que ces agissements risquent de rester dans les annales.
Enfin, si l’on descend d’une famille illustre, on pourra rechercher dans les archives le dessin exact de ces armoiries.

En être pour ses frais…

Alors, c’est certain : vous n’aurez aucuns soucis (oui, il est rare que les soucis surviennent un à un !) si vous repérez et apprenez dans le petit texte ci-dessus les mots qui sont toujours au pluriel. Par contre, si vous nous en souvenez pas, vous en serez probablement pour… vos frais !

Pas évident tout cela ? Allez, c’est pourtant simple : allez voir la présentation de la fable « Aucuns soucis » !

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *