règles du pluriel des nombres

Pluriel des nombres : d’accords en désaccords !

27 juin 2017 - , ,

L’orthographe du pluriel des nombres

Pluriel des nombres … Tout d’abord, le premier point est simple : les nombres ne s’accordent pas. C’est limpide !
Par conséquent, si j’ai quatre semaines de vacances, ce qui veut bien dire plusieurs semaines, et même si le mot « semaine » va être au pluriel, puisqu’il y en a quatre, le mot « quatre » ne bouge pas et reste imperturbablement singulier… et ceci même si une cinquième semaine est obtenue !
Elle est claire, cette leçon sur le pluriel des nombres ! Oui, mais…
Mais…
Mais, évidemment, il y a des exceptions !
Pour les trouver, allons chercher du côté de 20, 100, et 1000… oups, pardon…du côté de vingt, cent et mille !

Accord de vingt, cent et mille.

Vingt reste sagement invariable quand on lui ajoute un petit quelque chose (vingt-six).
Par contre, si on le multiplie, là, il se sent très pluriel (quatre-vingts).
Et qu’est-ce qu’il se passe si on ajoute un petit quelque chose à ce vingt multiplié ? Et bien, comme il a de la suite dans les idées, il revient à la première règle, et laisse tomber l’accord (quatre-vingt-deux).
C’est simple, non ?

Et pour « cent » ?

Aussi, pour son copain « cent », c’est la même chose. Cent, c’est singulier. Cent huit, c’est toujours singulier. Mais trois cents, c’est multiplié, et c’est pluriel. Mais si on ajoute encore quelque chose, trois cent sept, on retourne au singulier.
C’est simple, non ?

Et mille ?

Il bouge ? Il s’accorde ? Au contraire, mille, le cousin, lui, il ne fait rien ! « Mille sabords » comme disait le capitaine Haddock, ce « bachibouzouk » ne varie jamais, et reste singulier en toutes circonstances. Trois mille !
Par contre il est possible que le capitaine Haddock écrive, lui, trois milles… avec un « s » ! Bien sûr, car il parle certainement de milles marins, le « mille » marin étant une unité de mesure de distance, égale à 1852 mètres !
C’est simple, non ?

En savoir plus sur l’orthographe du pluriel des nombres ?

C’est simple : amusez-vous ! Voici une chanson, et une fable…

L’accord des nombres, expliqué « classiquement », un peu comme je viens de le faire, il faut reconnaître qu’il n’est pas évident d’en mémoriser les règles, même en travaillant dur !

Alors, je vous propose autre chose : amusez-vous ! En guise de leçon d’orthographe, un bon petit rap, « Le rap des nombres », et puis une fable, « Les cerises »…!
Le plus remarquable, c’est que… c’est beaucoup plus souriant, et il est beaucoup plus simple de s’en souvenir !
En conclusion, oui, le plaisir est un puissant levier pédagogique !

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *