correcteur orthographique

Correcteur d’orthographe : une expérience scientifique !

28 juin 2013 -

Correcteur orthographe, une expérience scientifique le prouve :  c’est un âne !

On entend souvent « heureusement qu’il y a le correcteur orthographe » (oui, quand cet outil est recherché avec Google, les utilisateurs tapent très majoritairement correcteur orthographe, et non correcteur d’orthographe !).
Hélas, hélas ! Grave erreur !

Alors, pour démontrer toute l’ampleur de cette erreur, nous avons réuni une équipe de scientifiques de (très) haut niveau, et nous leur avons demandé de rédiger un texte littéralement bourré de fautes d’orthographe, destiné à être présenté, ensuite, à l’examen supposé pertinent des correcteurs d’orthographe.

En effet, il faut croire que, ce jour-là, ces correcteurs d’orthographe, parfois nommés correcteurs orthographiques, ces outils que l’on croit, sinon magiques, mais au moins très fiables, avaient pris leurs RTT.
Ou alors, pas de chance, nous sommes tombés sur des correcteurs d’orthographe myopes. Toujours est-il que nous n’avons pas obtenu la moindre réaction correctrice : aucun n’a rien vu ! Rien ! En conséquence, avec un bel ensemble, les correcteurs ont juré sur le dictionnaire que le texte ne comportait pas la plus petite faute d’orthographe…

Le texte soumis aux correcteurs d’orthographe…

Voici le texte en question. Il s’agit de la supplique d’une brave dame, qui écrit au commissaire de police de son quartier, et lui demande d’agir, suite aux multiples désagréments qu’elle subit :

Monsieur le comme y sert,

Je deux mande l’inter vent scions de la peau lisse.

Ces plut pot cible !

Il faux inter venir !

Jean peu plut !

Eaux se cours !

Aux dernières nouvelles, le commissaire a classé l’affaire « sans suite » !
Il n’a pas bien compris la lettre pathétique de cette dame.
Mais les correcteurs d’orthographe n’ont pas du bien comprendre non plus : aucun de ceux auxquels nous avons soumis ce texte n’a trouvé la moindre faute !
Aucun !
La preuve est faite : le correcteur orthographe est un âne !
Moi, je préfère apprendre l’orthographe en chansons et en fables ! Voir la « Petite boutique orthographique » de ce blog, bien sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *