Exercice sur les homophones de mes

28 avril 2017 -

Les homophones de « mes » ? Pratique pour aller à la chasse aux faux-amis !

En Mai, on met ce qui nous plait, mais un changement de temps, et hop, on a froid, ou trop chaud ! Bien sûr il m’est toujours possible de me réfugier dans l’un de mes magasins préférés…

Mais, mais… qu’est-ce que je raconte ? Oh, ce n’est rien, juste un petit tour au pays des faux-amis !

Vous connaissez ? D’accord, on vérifie ! Un petit exercice d’orthographe, et nous serons éclairés ! Deux exercices ? Oui, deux c’est mieux !

Allez, deux exercices d’orthographe !

On se concentre, on réfléchit, et on y va !

Votre score :  

Votre classement :  

Votre score :  

Votre classement :  

Hésitations ?

Il y a eu quelques petites angoisses ? Des hésitations ? Des confusions ? Il y a eu une ou plusieurs erreurs ?

Il est vrai que les faux amis, les faux frères, ou, pour faire plus savant, les homophones, sont source de fautes innombrables ! Ils se prononcent de la même façon, mais n’ont ni le même sens, ni la même orthographe ! Et on ne peut même pas les rattacher à une règle pour aider la mémorisation. D’où l’idée de les situer dans un contexte gentiment déroulé au fil de l’histoire, une fable ou une chanson, ce qui permet d’en comprendre le sens, et donc d’y associer l’orthographe correspondante.

Les exercices ci-dessus, vous l’avez compris, ne sont absolument pas là pour faire apprendre. S’il était possible d’apprendre en si peu de temps, ce serait bien pratique ! Ils sont là simplement pour vérifier son niveau par rapport à un sujet précis. C’est tout.
Si le niveau est bon, on passe à autre chose.
Si les exercices, au contraire, font prendre conscience de quelques lacunes, et bien, on va voir la fable ou la chanson correspondante !
…bon, allez donc examiner la fable correspondante : « Non mais alors » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *