« Oyez, Oyez ! »

18 octobre 2015 -

1,00

Une fable sur les verbes en -oyer et -uyer . Ils sont magiciens et transforment leur « y » en « i » quand ils veulent ! Pour éviter les fautes d’orthographe, « Oyez, Oyez » !

Description

Les verbes en -oyer et -uyer : Apprendre l’orthographe en s’amusant

Ces verbes, parfois, changent  leur « y » en « i ».
Et, pour éviter une belle faute d’orthographe, il faut maîtriser le phénomène !

Mais encore ?

Les verbes en -oyer et -uyer… Il y a des verbes qui sont un peu magiciens…
Dans certains cas, dans certaines circonstances (et surtout, dit-on, par les nuits de pleine lune !), ils changent  leur « y » en « i ».
Il parait qu’il y a intervention d’un certain « e », qui serait muet…

La fable :

Devant de si redoutables pouvoirs, une seule solution : pour construire une leçon d’orthographe qui se tienne à propos de ces « y » baladeurs et farceurs, et en déjouer les sortilèges, il est bon d’étudier le grimoire où sont inscrites les formules de l’antidote, en une fable transmise au long des âges, « Oyez ! Oyez ! »

Aucun tracas : il suffit de lire la fable !

Après la fable, relecture à haute voix ! Puis on arrive à la règle, en un seul écran, sur lequel on voit les effets des sortilèges au subjonctif, au futur, au présent, et même les pièges ! Et puis… dictée, et son corrigé, pour être bien sûr d’avoir tout compris et retenu !

Extraits vidéo et téléchargement :

Découvrez quelques extraits avec la vidéo de présentation ci-dessous.

Vous pouvez commander cette chanson en utilisant le bouton « Ajouter au panier », en haut de page.

Vous pouvez aussi commander en une fois, soit les 25 chansons, soit les 75 fables, soit l’ensemble (les 100), à prix réduit. Pour voir ces offres spéciales, cliquez sur cette ligne.

Clin d’œil : Oyez, Oyez, braves gens !

Quand on regarde un film, ou un spectacle, qui se déroule au Moyen Âge, on a droit, à tous les coups, à quelqu’un qui se plante au milieu de la place principale du village, qui attire l’attention par quelques roulements de tambour, et qui lance ces exclamations bien connues.
Mais, en fait, d’où viennent ces mots étranges ?

Ouïr

Oh ! Ce n’est pas bien difficile… Chacun, évidemment, connaît le verbe « ouïr », qui signifie « écouter », « entendre », et qui a, entre autres, donné l’ouïe… et oui !
Et ce brave homme, avec son petit tambour, ce qu’il veut, c’est bien qu’on l’écoute ! D’où son exclamation ! On notera, d’ailleurs, la terminaison « ez », indiquant très clairement l’impératif (deuxième personne du pluriel de l’impératif présent, pour être précis !).

Oyé…

On trouve quelquefois ce mot orthographié « oyé », ce qui fait vaguement penser à un participe passé. Pas de chance, ce temps n’a jamais existé pour ce verbe.

Oh yeah

Par ailleurs, le chanteur Antoine, dans ses « élucubrations » à utilisé la forme « Oh yeah »… mais ceci est une autre histoire…!

Informations complémentaires

Formats

640×480, 960×720

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *