verbes en aper

Les verbes en aper : un pauvre petit chien frappé, tapé…

22 mars 2017 - ,

Les verbes en aper : l’angoisse !

Les verbes en aper nous plongent dans l’angoisse tout simplement parce qu’ils font partie de cette immense famille diabolique caractérisée par un élément effrayant : les consonnes doubles
Ici, il y a un « m », et là, il y en a deux !
Ici, il y a un « p », et là, il y en a deux !

Un exemple ? Approchons-nous du petit chien…

Les verbes en aper et le petit chien

Ce pauvre petit chien, il lui est arrivé bien des aventures désagréables, et, entre autres, il a été frappé, et, carrément, avec deux « p » ! Et la personne très méchante qui l’a ainsi frappé ne s’est pas arrêtée là : elle a continué à le taper !
Alors, me direz-vous, il n’y a guère de différence, surtout pour le petit chien, entre se faire frapper, et se faire taper. C’est vrai !
Mais alors… quelqu’un pourrait-il expliquer simplement pourquoi « frapper » a deux « p », alors que « taper » n’en a qu’un ?
Mystères insondables des consonnes doubles !

Les archéologues du vocabulaire.

Je sais que, en cherchant un peu, on trouvera toujours quelques archéologues extrêmement savants, capables d’aller dénicher quelque pierre gravée, quelque poterie peinte protégeant, depuis des millénaires, quelque parchemin jauni permettant l’étude et la comparaison de termes anciens dont ils retraceront l’évolution, afin d’expliquer finalement, avec une fierté justifiée… pourquoi « frapper » a deux « p », alors que « taper » n’en a qu’un ! Et ils ont raison, en plus !
Mais, bon… on n’a pas forcément envie de se lancer dans des fouilles archéologiques pour un oui ou pour un non !

Les verbes en aper, c’est simple !

Mais oui, en fait, c’est simple ! Pour ceux qui veulent faire carrière littéraire, et qui peuvent donc se passionner pour l’étymologie des mots, les travaux évoqués ci-dessus sont évidemment intéressants, et leurs conclusions sont justes.
Mais, pour ceux qui, tout simplement, veulent utiliser le français au quotidien, et l’écrire correctement, il n’est pas obligatoire de se pencher sur de telles études… surtout s’il existe d’autres moyens !
Et ces moyens, ils existent ! Ils s’appellent le plaisir, la ritournelle des mots qui dansent, la petite musique qui reste dans la tête.…
Ce fameux petit chien qui nous a accompagné au cours de cet article, allez donc le retrouver, vivez le rythme de ses aventures, et, sans même avoir eu conscience de travailler, vous ne ferez plus de fautes d’orthographe sur les verbes en aper.
Avec « le petit chien », chantez !

Clin d’œil…

J’ai voulu rattraper le petit chien, mais, légèrement handicapé par le vêtement trop grand dans lequel j’étais drapé, je n’ai pas réussi à l’attraper, car j’ai dérapé.
Alors, évidemment, il s’est échappé pour ne pas être frappé, il a même jappé avec défi, en faisant semblant de happer ma main !

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *