« À l’œil »

4 août 2015 -

1,00

Une fable sur la différence entre euil et ueil. Pour éviter les fautes d’orthographe, ouvrir l’œil !
Choisir entre euil et ueil, c’est dur !

UGS : 1 Catégories : , ,

Description

La différence entre « euil » et « ueil » : Apprendre l’orthographe en s’amusant

« A l’œil », écureuil et cercueil !

Attention, ayez bien à l’œil le son « euil » !

Ouvrir l’œil ? Oh oui,  il faut ouvrir l’œil ! « ueil », ou « euil » : fautes d’orthographe en vue !

Mais encore ?

On a fauteuil et écureuil, mais on a aussi accueil et orgueil ! Mais en fait, c’est simple, et la fable le montre bien : il y a la règle, et une liste limitée d’exceptions !

La fable :

« C’est simple en fait !
Tous les sons « euil »,
tous les sons « euil »,
c’est « e-u-i-l »
Oui, oui ! »

Sauf… sauf…

Après la fable, relecture à haute voix ! Puis, en un écran, présentation de la règle, et des quelques exceptions. Enfin, mise en application des connaissances avec une dictée, et corrigé de la dictée.

Découvrez quelques extraits avec la vidéo de présentation ci-dessous.

Vous pouvez commander cette chanson en utilisant le bouton « Ajouter au panier », en haut de page.

Vous pouvez aussi commander en une fois, soit les 25 chansons, soit les 75 fables, soit l’ensemble (les 100), à prix réduit. Pour voir ces offres spéciales, cliquez sur cette ligne.

Extraits vidéo et téléchargement :

Clin d’œil : les homophones.

Les homophones constituent les plus jolis pièges de l’orthographe.
Définition simple de l’homophone : ça se prononce pareil, mais ça ne s’écrit pas pareil !
On ne peut pas dire que les mots en « euil » soient vraiment des homophones, dans la mesure où il y a que leur terminaison qui se prononce de la même façon, et avec une orthographe différente. Mais nous sommes dans une catégorie proche, et qui doit nous alerter.

Exemples :

Voici quelques exemples de véritables homophones à propos desquels il faut ouvrir l’œil ( pour vous faciliter la tâche, une petite phrase simple à mémoriser vous est proposée pour chaque série d’homophones )  :
– au, haut, eau, os…
(Quitte à me rompre les os, je vais aller tout en haut de la montagne pour y trouver de l’eau, à distribuer au peuple de la vallée)
– champ, chant…
(À la période de la moisson, le champ retentit du chant joyeux des paysans)
– compte, comte, conte…
(Monsieur le comte, je ne vais pas vous lire un joli conte histoire de vous distraire. Je préfère vous dire la vérité : les comptes de Monsieur le comte sont catastrophiques !)
– maître, mètre, mettre…
(Quand j’apprenais le métier de menuisier, mon maître me faisait toujours mettre mon mètre à portée de main)
– verre, vers, vert, ver
(Le ver vert va vers le verre !)

Voir à ce propos la fable « le ver vert va vers le verre » consacrée aux tribulations d’un petit ver…vert !

Informations complémentaires

Formats

640×480, 960×720

Les commentaires sont fermés.