« Les jolis messieurs »

22 décembre 2015 -

1,00

Une fable sur le pluriel des nombres pour éviter de nombreuses fautes d’orthographe : quatre-vingt, cent, vingt, mille, milliers ou millions…Ah, ces « jolis messieurs », et leurs « s » surprenants, selon qu’ils se promènent par 2, ou par 3 !

Description

Le pluriel des nombres : cent, vingt, mille. Les fautes d’orthographe à éviter

Le pluriel des nombres … Au pluriel, on met généralement un « s ». Mais, pour ce qui est du pluriel des nombres, c’est nettement plus compliqué. Les « s » ont une forte tendance à apparaître et disparaître selon des règles mystérieuses ! Le but est d’éviter les fautes d’orthographe consistant à distribuer un peu comme au hasard ces « s » volages !

Mais encore ?

Avec cette fable, vous serez initiés aux intrigues de cent, vingt, mille, milliers ou millions… et aux mystères de quatre-vingts… car, oui, il faut bien reconnaître qu’écrire « quatre-vingts », avec un « s », puis « quatre-vingt-dix », sans « s », c’est troublant !

Un cas particulier ? Et bien… pas du tout ! Regardez : deux cents soldats arrivent par ici, et deux cent cinquante autres arrivent par là ! Regardez de plus près : dans le premier cas il y a un « s », et dans l’autre, il n’y en a pas !

Améliorer son orthographe en apprivoisant « les jolis messieurs », et le pluriel des nombres, cela valait bien une fable !

La fable :

« Les jolis messieurs », ce sont les nombres, qui vont par deux, qui vont par trois… C’est l’histoire de « vingt », de « cent », et celle de « mille », « milliers », « millions ».
Ah, comme le dit la moralité de la fable :

Les chiffres, pluriels malins,
Il faut bien s’en méfier !
Ils varient pour rien
et cherchent à nous tromper !
Comptez-les, comptez bien,
et vous serez sauvés !

Extraits et téléchargement :

Découvrez quelques extraits avec la vidéo de présentation ci-dessous.

Vous pouvez commander cette chanson en utilisant le bouton « ajouter au panier », en haut de page.

Vous pouvez aussi commander en une fois, soit les 25 chansons, soit les 75 fables, soit l’ensemble (les 100), à prix réduit. Pour voir ces offres spéciales, cliquez sur cette ligne.

Clin d’œil : les beaux messieurs

Nous parlons bien sûr des « Beaux messieurs de Bois-Doré ».

Richelieu est au pouvoir, et les guerres de religion font rage. Sous le règne de Louis XIII, le marquis de Bois-Doré, ancien huguenot, et converti sous Henri IV, est soupçonné de détenir un fabuleux trésor qui lui aurait été remis, le trésor des huguenots.
Bien évidemment, ce trésor excite de nombreuses convoitises. Et complots, intrigues, pièges et trahisons se succèdent allègrement.
Au milieu de cette histoire de France assez agitée, pour le moins, l’héroïne, elle, a comme problème principal le choix, qu’elle ne réussit pas à faire, entre deux prétendants, les deux Messieurs de Bois-Doré. Et son problème, comme elle l’exprime elle-même est que « l’un est trop âgé, l’autre est trop jeune ».

George Sand…

Voilà… ce ne sont là que les grandes lignes, mais il suffit de confier un scénario pareil à  George Sand pour qu’elle produise un superbe roman aux rebondissements inépuisables !

Et puis, bien des années plus tard, ce roman lui-même inspirera Antenne 2. La chaine en fera une série en cinq épisodes qui rencontrera un très grand succès dans les années 1970.
Comme quoi, quand les ingrédients indispensables sont là, le talent s’en empare, et le succès apparait, réminiscence romanesque de faits historiques bien réels !

Informations complémentaires

Formats

640×480, 960×720

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *