« La, là, l’a, l’as ! »

11 novembre 2015 -

1,00

Las ? Pourtant, ne fais pas la faute, tu l’as bien compris.
La, là, l’a, l’as, las !

Description

Les homophones de la : les fautes d’orthographe à éviter

Ne pas confondre « un chat là », et « un chat las » !

Las ? Oui, c’est compréhensible… il y a de quoi être un peu las que de trouver toutes ces fautes à éviter dans de si petits mots ! « La, là, l’a, l’as ! » !

Mais encore ?

Le son « la » fait partie de ces petits sons de rien du tout qui peuvent s’écrire de multiples façons, et avoir autant de sens différents ! On part de la musique (donnez-moi le la), on arrive sur un état physique (cette marche à pied m’a rendu bien las), et, au milieu, il y a les autres, la, là, l’a, l’as ! », voilà…

La fable :

Que vous soyez las ou pas, là, attention !

« La pomme, on la mange !
Elle vient de ce pommier-là
Tu l’as croquée !
Elle l’a voulue, la jolie pomme ! »

(Il y a là une si belle source de fautes d’orthographe que le « Blog Orthographique » lui a consacré un autre texte, pour prendre le sujet sous un autre angle, avec une autre fable, et sans en être las ! Celle-ci a un titre tel que les affectionnait Monsieur de La Fontaine : « La poule et le furet las » !)

Extraits vidéo et téléchargement :

Découvrez quelques extraits avec la vidéo de présentation ci-dessous.

Vous pouvez commander cette chanson en utilisant le bouton « Ajouter au panier », en haut de page.

Vous pouvez aussi commander en une fois, soit les 25 chansons, soit les 75 fables, soit l’ensemble (les 100), à prix réduit. Pour voir ces offres spéciales, cliquez sur cette ligne.

Clin d’œil : là

C’est fou ce que l’on peut faire avec un tout petit mot de deux lettres, plus un accent. Ce genre de mot me fait penser au safran : dans un plat prévu pour huit personnes, vous en mettez un quart de gramme (et, si c’est du vrai safran, ce qui est assez rare, un quart de gramme, c’est déjà beaucoup, et cela vaut déjà très cher tant il est difficile à produire !) et chacun va reconnaître sa présence ! Alors, voyons cela de plus près…

D’abord, évidemment, le mot sert à désigner un lieu :  « c’est là que l’on trouve du gibier ». « Nous nous arrêterons là, si nous sommes las ».
De plus en plus, il remplace « ici » dans certaines expressions comme « viens là », « le furet, il est passé par là ».
Il peut aussi être démonstratif comme dans « cette recette-là », « cet oiseau-là ».
Il peut également s’opposer à « ici » pour distinguer deux éléments : « on a là un travail minutieusement bien fait, et ici un travail bâclé », « là, vous voyez des carottes, et ici, ce sont des radis ».

Pas encore las ? On continue !

Et jouer avec le temps ? Oui, il peut le faire aussi… « ce sera bientôt l’hiver, mais d’ici là, il faudra labourer tous les champs ».
Un peu comme le safran dont je parlais au début, il peut donner un peu plus de goût aux mots, en les soulignant : « c’est là une proposition intéressante », « vous avez fait là une bien belle œuvre ».
Mais, après avoir souligné, il peut aussi tenter de calmer : « Là ! Là ! Là ! Ce n’est pas si grave ! »

Et ce n’est là qu’un petit tour parmi les multiples possibilités de ce tout petit mot !
Le français est merveilleux !

Informations complémentaires

Formats

640×480, 960×720

Les commentaires sont fermés.