« À la bonne heure »

13 décembre 2015 -

1,00

Catégories : , , Étiquette :

Description

L’accord de leur : singulier ou pluriel ? Les fautes d’orthographe à éviter…

Comment choisir entre leur ou leurs ?

Leur leurs… en ce domaine, la faute d’orthographe à éviter, c’est de les confondre, et de mettre un peu au hasard « leurs », avec un « s », et « leur », sans « s » ! C’est un sujet « chaud », comme le montrent les recherches sur Google.

Mais encore ?
Mais non… ça, c’est l’heure ! Ne pas confondre !

En effet, chercher à distinguer les deux entraîne plus de 7000 interrogations sur Google… par mois ! En conséquence, cela veut dire très clairement qu’il y a là un « piège à fautes » ressenti comme tel par beaucoup !

Il faut dire aussi que des phrases comme « leur bonheur, leurs joies, leur fait chaud au cœur », ou comme « Il faut leur donner leurs chaussettes » ont de quoi susciter une certaine perplexité !

La fable :

La fable s’ouvre par un constat :

« Quel grand malheur,
quel grand malheur,
que de confondre
leur et leurs ! »

À partir de ce constat, elle va présenter comment faire, et le rythme des vers va fortement aider à une mémorisation immédiate :

« S’il est devant un verbe
alors « leur » est pronom.
Pas d’accord, non de nom !
Pour bien le reconnaître
tu peux le remplacer
par un autre pronom.
Par exemple, par « lui ».
Il leur parle, il lui parle !
Il leur donne, il lui donne !
Ça colle ! »

Ceci fait, on va définitivement « fixer » le tout dans la mémoire en utilisant une sorte de karaoké : l’utilisateur est invité à relire à haute voix le texte qui réapparaît au rythme voulu, sur un fond musical. Et puis, comme pour toutes les fables, on va arriver sur un écran récapitulatif avec exemples, puis sur une dictée, avec son corrigé.

Extraits et téléchargement :

Vidéo de présentation

Clin d’oeil : le leurre.

Un leurre, c’est quelque chose destiné à tromper.
Les petits canards de bois posés sur l’étang afin d’y attirer les canards sauvages de passage, pour les faire se poser juste devant les fusils des chasseurs, c’est un leurre.
Aussi, la poignée de cavaliers que le général lance à grand bruit sur le flanc droit de l’armée ennemie, et destinée à distraire de la véritable attaque sur le flanc gauche, c’est un leurre.
En conclusion, le leurre peut être un objet, une action, une attitude, que l’on met en avant volontairement dans le but de tromper.
Il existe de nombreuses expressions et citations contenant le mot « leurre ». En voici quelques-unes, extraites d’une page du Figaroscope, que vous trouverez en cliquant sur ce lien.

Quelques citations :

“La beauté n’est que simulacre, la jeunesse n’est qu’un leurre.”
De Marcel Gotlib / Écrits fluides et rires glaciaux
“L’automne a beau se parer, comme une vieille coquette, s’orner de feuillages pourpres ou mordorés, il n’est que leurre et trompe-l’oeil.” De Harry Bernard / Juana, mon aimée
“Une multitude est sans doute plus facile à leurrer qu’un seul homme.” Hérodote / Histoires
“C’est une grande bêtise de la part de la souris, une fois prise au piège, de ne pas dévorer le lard qui la leurra.” De Friedrich Hebbel / Aphorismes et réflexions.

A noter que le site Figaroscope a prévu un lien, pour chaque citation, conduisant à une fiche consacrée  à leurs auteurs.

Informations complémentaires

Formats

640×480, 960×720

Les commentaires sont fermés.