Le présent de l'indicatif, dans le passé et le futur - orthographe

Le présent de l’indicatif, dans le passé et le futur ! – Orthographe et conjugaison

20 avril 2018 - ,

Le présent de l’indicatif, hier, demain, toujours…

On a tendance à penser que le présent de l’indicatif, c’est très simple.
Le présent, c’est maintenant, et puis c’est tout !
Mais, est-ce bien aussi sûr ?
Le présent ne ferait-il pas quelques incursions dans le passé, dans le futur ? Si oui, il est bon de le savoir pour manier correctement conjugaison, grammaire, et orthographe !

Le présent… au présent !

Là, c’est l’utilisation de base du présent de l’indicatif !
Je joue au tennis. On peut mettre « en train de » : je suis en train de jouer au tennis.
C’est extrêmement clair : maintenant, je joue au tennis, et tout à l’heure je ferai autre chose.

Le présent… comme une habitude.

On commence là à s’éloigner du bon vieux présent de l’indicatif qui signifie tout bonnement que c’est maintenant que cela se passe !
Effectivement, on va employer ce fameux présent pour indiquer la présence permanente de quelque chose tout au long de la vie de quelqu’un, tout au long d’une période :
– Toutes les semaines, je joue au tennis. Là, oui, on peut dire, que le présent s’invite dans le passé, puisque cela signifie bien que la semaine dernière, et la semaine d’avant, et ainsi de suite, j’ai joué au tennis, mais qu’il s’invite aussi dans le futur, puisque cela signifie aussi que la semaine prochaine, et la semaine d’après, et ainsi de suite, je vais jouer au tennis.
– Depuis le fameux jeu de paume de la révolution, les Français jouent au tennis. Là, il s’agit d’une période, et, là encore, on va utiliser le présent de l’indicatif pour signifier quelque chose qui s’est passé, qui se passe, et qui se passera.

Le présent… au futur.

Oui, on peut trouver cela un peu biscornu, mais le présent de l’indicatif peut également être utilisé pour parler de quelque chose qui…qui va se produire dans le futur, qui va se dérouler, mais à un moment connu pendant lequel, oui, ce sera le présent !
– Mardi prochain, il a rendez-vous chez le dentiste. Oui, c’est sûr, il sera présent !

Le présent… au futur, mais au passé aussi !

On va également utiliser le présent de l’indicatif pour impliquer quelque chose qui ne change pas, même si elle remonta loin dans le passé même s’il est prévu qu’elle s’étende loin dans le futur.
– Il s’appelle Paul. Ceci ne signifie évidemment pas qu’il s’appelle Paul maintenant seulement : il s’est toujours appelé Paul, et il s’appellera toujours de ce même prénom.
– Montélimar est célèbre pour son nougat, elle l’a été, elle l’est, et elle le sera !

Le présent… un peu conditionnel.

Là, on va l’utiliser quand quelque chose constituera bel et bien le présent, mais uniquement si autre chose se produit. Le présent est donc, dans ce cas, un peu sous condition.
– S’il fait beau demain, je vais à la pêche.,

Poétique…

J’aime bien, moi, que ce présent de l’indicatif se promène aussi un peu dans le passé, dans le futur, dans le conditionnel… cela donne une vision un peu poétique du temps !

75 fables 25 chansons pour apprendre l'orthographe

LIENS : Les 25 chansons  Les 75 fables  Les 100 dictées  Les exercices  Les articles  

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *