Publié le

Les consonnes doubles, c’est simple !

les consonnes doubles

Est-ce que je vois double ?

Est-ce que je vois double ? Oui ? Non ? Quelquefois ? J’aimerais bien le savoir, en fait ! Car j’ai vraiment besoin d’être rassuré en attaquant le fameux problème des consonnes doubles, j’ai besoin de savoir comment faire ! Et ce problème… Il est vaste ! Il constitue à lui tout seul l’une des plus belles sources de fautes d’orthographe. Il est le désespoir des professeurs de français comme des parents d’élèves. Et pourtant… il y a des « trucs » !

Est-ce que les mots comprenant des consonnes doubles sont nombreux ?

Ils sont très nombreux ! Il y a des lettres qui ne doublent jamais, comme J, Q, V, W, et X. Il y en a deux aussi, qui ne doublent que très rarement. C’est le H et le K. Pour les doubler, il faut s’aventurer dans des mots comme drakkar, trekking, ou wahhabisme… ce ne sont quand même pas des mots que l’on utilise tous les jours !
Mais, en dehors de ces charmantes exceptions, on peut s’amuser à se promener parmi les mots qui contiennent les lettres doublées les plus fréquentes… on dira par exemple : le blizzard a incité le grizzli à retourner dans sa grotte. Tranquillement installé dans la mezzanine, j’écoute du jazz en grignotant une pizza. En jouant au Scrabble, j’ai marqué des points grâce à bouddhisme, pudding, toboggan, paparazzi, adduction et addition… Quelques mots avec deux C ? Accalmie, vaccin, occulte, raccourci… quelques autres avec deux N ? Voici colonne, tonne, panne, rationnel… Deux R ? Amarre, serrure, ferraille, charrue… et ce ne sont que des exemples ! Il y en a beaucoup d’autres !

Il y a un « truc » pour savoir s’il y a consonnes doubles, ou pas ?

Oui ! Sourire… Mais non ! Grimace… il existe bien une formule magique qui permet de voir double, à tous les coups, sans exception. Mais il faut bien avouer que si cette formule recouvre une très grande quantité de mots comprenant des consonnes doubles, il reste quelques mots qui lui échappent, tout simplement parce qu’ils sont en dehors de ce qui est couvert par cette formule.

La formule magique !

Il y a des mots qui commencent par suf, comme suffisant, som comme sommet, per comme perruque, of comme officier…
il y a aussi les mots qui commencent par bour, bouf, bros, brouil, ou bul…
et bien, tous ces sons, tous ces débuts de mots, qui a-t-il, immédiatement derrière ?

Il y a une voyelle ?
 Alors, ils doublent leur consonne, comme on peut le constater avec les exemples donnés au début de ce paragraphe. Et, ce qui est particulièrement appréciable, c’est qu’il n’y a pas d’exception !
« Abracadabra,
répète après moi
la formule magique
et tu verras double !
Abracadabra !
Et, c’est fou, c’est beau, c’est bon,
il n’y a pas d’exception ! « 

Voilà une formule magique qui couvre énormément de mots, même si elle ne les couvre pas vraiment tous.

S’en souvenir…

Il faut reconnaître qu’il n’est pas évident de se souvenir de cette particularité de notre langue française ! C’est une succession de sons, de préfixes, qui n’ont pas de sens en eux-mêmes, ce qui les rend difficilement mémorisables.
D’où l’utilité de la fable « abracadabra ! », qui rassemble ces mots dans une petite histoire, dont on se souviendra facilement, et ceci d’autant plus qu’elle est suivie par une présentation aussi courte que possible, sur un seul écran, de ce dont il faut se souvenir, immédiatement appliqué dans une petite dictée, accompagnée de son corrigé (au cas où…!)

En dehors de la fable souriante « abracadabra », vous pouvez aussi vous connecter sur un site canadien particulièrement bien fait, et assez exhaustif sur ce sujet en particulier.
Il est vrai que pour moi l’exhaustivité ne sert à rien si l’on n’a pas mis en place les éléments nécessaires pour mémoriser facilement et, pour tout dire, si l’on est un peu ennuyeux ! Mais, en l’occurrence, on est pas du tout dans une approche souriante, mais, au moins, c’est clair, et l’on ne se noie pas dans des phrases « savantes » immangeables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *